Haut

ARRONAX signifie « Accélérateur pour la Recherche en Radiochimie et Oncologie à Nantes Atlantique ». C’est donc le nom d’un accélérateur de particules (cyclotron 70 MeV)* mais aussi un clin d’œil au Professeur Aronnax, personnage du roman de Jules Verne (né à Nantes en 1828) intitulé « 20.000 lieux sous les mers ».

Statutairement, ARRONAX est un Groupement d’Intérêt Public (GIP) constitué par convention agréée par l’Etat. Les membres du GIP ARRONAX sont :

  • le ministère chargé de la Recherche
  • la Région Pays de la Loire
  • le CNRS
  • l’Inserm
  • l’Université de Nantes
  • le CHU de Nantes
  • l’ICO (Institut de Cancérologie de l’Ouest)
  • l’IMT (Institut Mines-Télécom)

Les membres sont réunis au sein d’une Assemblée générale qui élit son président et son vice-président.

Vue drone du site d’implantation du cyclotron Arronax

 

Le GIP ARRONAX est constitué pour une durée de 25 ans, renouvelable.

Le GIP ARRONAX est une plateforme scientifique et technologique publique dotée d’une gestion comptable privée. Ce système d’économie mixte lui permet à la fois de coopérer avec des partenaires publics de la recherche et de se comporter comme une entreprise vis-à-vis de clients industriels.
Siret : 13000411200012
DUNS : 295659028

Le GIP ARRONAX exploite le cyclotron Arronax qui constitue une grande plateforme de recherche et développement à vocation internationale. Le GIP ARRONAX peut signer des contrats de recherche et/ou de prestations avec des partenaires nationaux ou internationaux, publics ou industriels.

Le GIP ARRONAX compte une cinquantaine de personnels. Ces chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs sont salariés du GIP ou mis à disposition par ses membres. Plusieurs membres des laboratoires partenaires, des conseillers et des consultants collaborent régulièrement aux activités du GIP. Cette équipe est sous la responsabilité managériale du directeur du GIP.